INFORMATIONS PRATIQUES pour les voyageurs Belges

Toujours valable au 11/11/2008 ACTUALISATION: http://www.diplomatie.be/fr/travel/default.asp
Niveau de sécurité 2 : Certaines régions peuvent être dangereuses ou une vigilance accrue est de mise

1. SITUATION SECURITAIRE

Actualité
Le 27 juillet dernier, un attentat à la bombe a frappé un quartier non touristique d'Istanbul, faisant 17 morts et 150 blessés.
Le 19 août dernier, l'explosion d'une voiture poursuivie par la police, dont le chauffeur était probablement en route pour commettre un attentat-suicide, a blessé 12 policiers à Mersin, une ville dans le sud-est. Deux jours plus tard, une voiture vide a explosé à Izmir, dans le sud-ouest, blessant 13 personnes, dont 7 officiers de police. Ces attentas n'ont pas encore été revendiqués.

Le 8 juillet dernier, trois touristes allemands ont été enlevés par des militants du PKK lors de l'ascension de la montagne Ararat au nord-est du pays, près de la frontière arménienne et iranienne. Les touristes ont déjà été relâchés par le PKK et sont rentrés en Allemagne. La zone autour de l'Ararat a été fermée pour le public par les services de sécurité turcs et les ascensions ne sont donc pas possibles pour l'instant. Les touristes qui souhaitent visiter cette région sont invités à être très prudents.

Informations générales
Les voyages en Turquie se déroulent en principe sans problème. Malheureusement, la Turquie est un pays où des mouvements terroristes sont actifs. Les voyageurs doivent donc tenir compte du risque d'attentats. Mais certaines régions, particulièrement dans le Sud-est du pays (Elazig, Mus, Bitlis, Van, Diyarbakir, Hakkari, Sirnak et Siirt), sont dangereuses. Depuis le mois d'août 2006, on constate une recrudescence d'attentats tant dans les centres des grandes villes (Adana, Istanbul) que dans les sites balnéaires de la Méditerranée (Antalya) et de la Mer Egée (Marmaris, Bodrum, Izmir). Les quartiers très fréquentés sont visés ainsi que les minibus.

Il est dès lors conseillé aux Belges voyageant en Turquie de faire preuve d'une vigilance accrue, surtout dans les sites touristiques. Il est par exemple déconseillé de rester dans la proximité d'une poubelle, objet insignifiant, mais qui dans les derniers attentats a régulièrement été utilisé pour y déposer des bombes de faible puissance. Il est également conseillé d'éviter tant que possible le transport par minibus (dolmus) et les rassemblements (marchés). Il importe également de se conformer aux instructions des autorités locales chargées de la sécurité et de suivre l'actualité avant et pendant son séjour. Il est conseillé d'éviter les zones où il n'y a pas de surveillance policière.

Les Belges actuellement en Turquie doivent éviter d'être présent lors de manifestations qui se déroulent pour le moment dans les principales villes de Turquie. Les autorités turques font preuve de détermination afin d'éviter de nouvelles attaques terroristes et ont pris une série de mesures afin de renforcer encore la sécurité.

Depuis le mois de novembre 2007 la situation dans le sud-est est devenue de plus en plus instable. On observe une augmentation des actes de guérilla et des attentats dans les provinces proches de la frontière irakienne. Ces attentats visent aussi bien des civils que des militaires turcs. L'armée turque exécute régulièrement des opérations militaires contre le PKK dans le sud-est du pays et dans le nord de l'Irak. Les déplacements dans les provinces de Hakkari, de Sirnak et de Siirt sont impérativement à éviter. Dans ces provinces, des zones interdites aux civils ont été décrétées. Les visites dans le Nord de l'Irak à partir du territoire turc sont impérativement déconseillées. Une autorisation spéciale des autorités turques est de toute façon nécessaire pour pouvoir franchir la frontière.


2. CRIMINALITE

A Istanbul comme dans beaucoup de grandes villes au monde, des vols à la tire avec ou sans violence sont signalés dans les endroits très fréquentés (lieux touristiques, gares routières ou ferroviaires). Il est conseillé d'avoir une copie de sa carte d'identité ou de son passeport avec soi et de garder l'original dans le coffre de son hôtel. L'obtention de la déclaration de vol est souvent difficile compte tenu du fait que la police ne parle aucune langue étrangère.

Dans d'autres sites touristiques, des actes de violences sont parfois commis par des bandes criminelles liées au secteur touristique. Dans ces lieux, il arrive parfois que des visiteurs soient dépouillés de leurs biens après avoir consommé une boisson contenant un somnifère, offerte par un inconnu. Le voyageur sera vigilant. Dans certains sites touristiques et stations balnéaires, des cas de harcèlement sexuel ont été signalés. Il convient de tenir compte qu'une soi-disant « désinvolture » dans la manière de se comporter ou de s'habiller pourrait être considérée comme provocante par certains.

Des manifestations peuvent affecter ponctuellement et localement la situation en Turquie. Ces rassemblements se déroulent généralement sans incidents ni violences. Il reste toutefois conseillé d'éviter les rassemblements inhabituels ou d'éventuelles manifestations. En outre, les manifestations qui ont dégénéré en incidents violents, dans le Sud-est du pays, notamment à Diyarbakir, doivent inciter les voyageurs à la plus grande prudence ainsi qu'à éviter les rassemblements de foule dans cette région.


3. TRANSPORT

Sécurité/info routière
La circulation routière est réputée dangereuse. La plus extrême prudence est de rigueur sur les routes. Il est par ailleurs déconseillé de voyager en voiture la nuit en dehors des grandes agglomérations. Chaque année, il y a de nombreux accidents graves. Cela nécessite une attention particulière de la part du voyageur. Il est à noter que tout conducteur impliqué ou responsable d'un accident de la route ayant causé la mort d'une victime est emprisonné pendant la durée de l'enquête judiciaire. Le délai d'emprisonnement est rarement inférieur à 7 jours. La conduite en état d'ivresse entraîne la confiscation automatique, pour six mois, du permis de conduire.

Sécurité/info ferroviaire et bus
Les déplacements en train entre grandes villes ne présentent pas de risques particuliers. En ce qui concerne les déplacements par autocar les petites compagnies locales sont à éviter. La majorité des accidents est causée par de petites compagnies qui ne respectent pas les règles de sécurité, notamment en ce qui concerne le repos des chauffeurs.


4. CATASTROPHES NATURELLES ET CLIMAT

Climat et phénomènes météorologiques
La Turquie se situe en zone d'activité sismique. Si un tremblement de terre grave devait se produire durant leur séjour, il est recommandé aux voyageurs de suivre les instructions des autorités locales et de prendre contact avec leurs proches en Belgique afin de les rassurer. En de telles circonstances, il est également conseillé de prendre contact avec la représentation consulaire belge la plus proche.

Catastrophes naturelles
Des séismes légers sont un phénomène très régulier en Turquie. Certaines zones du pays, notamment la région d'Istanbul, courent le risque de tremblements de terre lourds. En 1999, la région au sud d'Istanbul a été frappée par un tremblement de terre qui a fait beaucoup de victimes.

En période estivale se produisent régulièrement des incendies de forêt dans le sud et sud-ouest du pays, près des stations balnéaires.

Si une catastrophe ou un évènement imprévu se produit pendant leur séjour, les voyageurs sont invités à prendre contact au plus vite avec leur famille ou amis en Belgique pour les informer de leur situation. Si les communications avec l'étranger sont impossibles, ils s'adressent aux services de l'Ambassade ou du Consulat de Belgique le plus proche.


5. SANTE & HYGIENE

Coûts/infrastructure soin médicaux

L'infrastructure médicale est satisfaisante, mais les honoraires dans les institutions privées sont très élevés. Il est donc fortement recommandé de souscrire, avant le départ, une assurance complémentaire couvrant soins de santé et rapatriement.

Risque eau potable et alimentation
L'alimentation ne pose pas de problème sanitaire particulier, mais il est préférable de boire de l'eau en bouteille.

Vaccinations
Si vous voyagez dans des conditions sanitaires incertaines, ou si vous séjournez fréquemment ou pour une longue période à l'étranger, la vaccination contre l'hépatite A est fortement conseillée, ainsi qu'une mise à jour des vaccins contre la polio, le tétanos et la diphtérie. Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale (www.itg.be) et de l'Organisation mondiale de la santé (www.who.int) afin d'obtenir des informations plus détaillées.

Risques sanitaires particuliers

Grippe aviaire

Entre octobre 2005 et janvier 2006, plusieurs foyers de grippe aviaire ont été détectés chez les animaux. Aussi, plusieurs personnes ayant eu des contacts directs avec des volailles ont été diagnostiquées positives. Quelques-unes de ces personnes sont décédées.

Le virus de la grippe aviaire est réapparu récemment dans la province de Batman, dans le sud-est du pays, et à Zonguldak sur la côte de la Mère Noire, à 250 km au nord-ouest d'Ankara. Les autorités sanitaires turques ont immédiatement pris les mesures de sécurité sanitaires indiquées : abattage des volailles, mise en quarantaine. Les Provinces de Batman et Zonguldak sont à l'écart des circuits touristiques et ne font pas l'objet de fréquentes visites de touristes isolés.
Pour l'instant, rien n'indique que le virus soit transmissible d'homme à homme. Les autorités sanitaires turques, présentes sur le terrain ensemble avec des experts de l'OMS, contrôlent la situation et font savoir que les voyages vers la Turquie peuvent en principe se déroulent sans problèmes tant que les mesures de précaution sont respectées : éviter le contact avec de la volaille ; ne consommer que des produits de volaille (viande, œufs) bien cuits ; lavage fréquent des mains.

Pour « Tout savoir sur Influenza », cliquez ici. Des informations complémentaires ainsi que les actualisations ayant trait à la grippe aviaire peuvent être obtenues sur les sites Internet du S.P.F. de la Santé publique www.health.fgov.be ou www.influenza.be, de l'Organisation Mondiale de la Santé (www.who.int/csr/don/fr/index.html), de l'Agence fédérale belge de sécurité alimentaire (AFSCA - www.favv-afsca.fgov.be) ou de l'Organisation internationale des épizooties (www.oie.int/fr/fr_index.htm).

La fièvre de tiques
La fièvre est causée par un virus (flavivirus). La maladie est endémique dans les régions boisées de la Türkiye centrale et sur les côtes de la Mer Noir. C'est une maladie qui est transmise par aux morsures de tiques contaminés. Cette année plusieurs personnes sont décédées suite à ces maladies. L'encéphalite de tiques est une des maladies provoquée par des morsures de tiques contaminées. Elle peut provoquée une inflammation du cerveau ou de la méninge. Cette maladie est moins fréquente que la maladie de Lyme. D'autres variantes de cette maladie sont Tickborne encefalitis (TBE), Früh sommer meningo-encefalitis (FSME), Russian spring-summer encefalitis (RSSE), Central European encefalitis (CEE).
Le risque de maladie est de 1 sur 500 à 1000 morsures de tiques contaminés. Une fin fatale (1%) et des séquelles neurologiques (10%) ne sont pas exceptionnelles.

Précautions contre les piqûres de tique :
- porter des vêtements sans couleur vive, qui couvrent bras et jambes (pour détecter plus facilement les tiques)
- rester sur les chemins signalisés; évitez les herbes et les broussailles;
- ne pas marcher pieds nus; ne pas s'asseoir par terre avec les jambes nues sans protection (utiliser une nappe de pique-nique par exemple);
- utiliser des insectifuges sur la peau exposée (comme du DEET à 30 %) et sur les vêtements (comme de la permethrine);
- inspecter votre corps après une possible exposition et enlever les tiques immédiatement avec une pince plate ou une pincette à tiques spéciale et une traction continue avec la pincette. Une extraction rapide diminue fortement la transmission des agents infectieux. On doit s'assurer que la tique est complètement enlevée et désinfecter avec soin la lésion restante.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo
La fièvre hémorragique Crimée-Congo est une maladie sévère, causée par un Nairovirus qui est transmis par une piqûre de tique (Hyalomma). Les précautions en vigueur sont mentionnées ci-dessus. Pour plus d'informations, consultez le site de l'Institut de médecine tropicale.


6. LEGISLATION

En tant que visiteur du pays, vous êtes soumis aux lois locales, tout comme les autochtones.

Drogues
Toute possession, trafic ou consommation de drogue, même en infime quantité, est passible de peines extrêmement sévères en Turquie. Les voyageurs veilleront à faire leurs bagages eux-mêmes et à les surveiller pendant le voyage.

L'exportation illégale d'antiquités et d'espèces animales, végétales et minérales protégées est strictement interdite et punie d'une lourde peine d'emprisonnement (de 10 à 20 ans). Emporter un vestige d'un site antique, aussi petit soit-il, est considéré par le code pénal turc comme un délit et est assimilé à l'exportation illicite d'antiquités.

Sexualité
Il n'y a pas de restriction légale en fonction du comportement ou des orientations sexuelles des personnes en Turquie, à condition que la manifestation de celui-ci reste discrète à l'égard de la population locale, surtout en dehors des zones touristiques.

Photographie
Il est interdit de prendre des photographies de sites militaires.

Us et coutumes
Les voyageurs sont invités à respecter les traditions et coutumes locales.


7. DOCUMENTS, MONNAIE, COMMUNICATION

. Documents de voyage requis pour TURQUIE

Carte d'identité Passeport Visa

Permis de conduire :
Le permis de conduire européen (belge) est valable en Turquie.

Modes de paiement
Les cartes de crédits sont généralement acceptées.
En cas de perte, vol ou fraude relatif à une carte de banque ou de crédit belge, contactez immédiatement Card Stop (0032 70 344 344).

Assurance de voyage
Une assurance standard est conseillée, ainsi qu'assurance de voyage qui inclut l'assistance juridique.

GSM et facilités de communication
Sans restriction spécifique; GSM fonctionnent si le roaming pour la Turquie a été prévu avec l'opérateur de téléphonie mobile belge.


8. ASSISTANCE DIPLOMATIQUE ET CONSULAIRE

En cas de problèmes sérieux imprévus à l'étranger, les Belges peuvent faire appel à l'ambassade et aux consulats de Belgique. Une assistance consulaire est donnée aux compatriotes ayant invoqué en vain une aide de la part des autorités locales (police locale) ou de sociétés de service privées (banque, assureur), et ne pouvant plus que se diriger vers une représentation diplomatique ou consulaire belge. Cette assistance prend fin dès que les voyageurs peuvent poursuivre leur voyage par leurs propres moyens.

Données  Ambassade de Turquie en BELGIQUE

Adresse
RUE MONTOYER / MONTOYERSTRAAT, 4 1000 BRUXELLES  
Téléphone
02.513.40.95  
FAX
02.514.07.48  
Mel
info@brugge-turkishconsulate.be  
Site Web
www.brugge-turkishconsulate.be

Donnée Ambassade belge en TURQUIE

Adresse
Adresse
Téléphone
FAX
Mel
Site Web

9. LIENS

D'autres renseignements utiles ou informations peuvent être consultés sous la rubrique Un voyageur averti (l'assistance consulaire, les voyages en voiture, les voyages en compagnie d'animaux domestiques, les assurances, l'infrastructure sanitaire locale, les formalités douanières, les agences de voyage).


ACTUALISATION: http://www.diplomatie.be/fr/travel/default.asp

Classement de sites - Inscrivez le v˘tre!
Livre de Bord
Alsace Egypte Turquie Ephèse Ibiza Malte Crète Rhodes
Santorin Corfou Zakynthos Pise Campanie Amalfi Capri Ischia
Herculanum Pompéi Sorrente Sicile Taormina GuidesVoyages GuidesVacances VoyagesPlus
Nouveauté: Ténérife